blog lifestyle
instagram-le-blog-de-celine

un séjour en camargue

visiter la camargue en deux jours

C'était il y a quelques jours à peine... cela ressemblait un peu à l'Amérique du Sud avec ses steppes qui s'étendent à l'infini... cela ressemblait, aussi, un peu, à l'Atlantique avec ses vagues déchirées qui s'écrasent à nos pieds... cela ressemblait à l'Espagne avec ses manades et ses chevaux en liberté... c'était, en réalité, la Camargue.

 

Je ne m'étais jamais rendue en Camargue auparavant. Je connaissais bien quelques caractéristiques de ce "pays" : les chevaux, les taureaux, les étendues sauvages et les flamands roses évidemment !

 

Le temps d'un week-end, j'ai pu découvrir cette région naturelle. 

Je partage, aujourd'hui, avec vous, ce qui m'a vraiment séduite.

 

Je suis rentrée hier à peine, mais depuis, j'ai des images qui me reviennent en tête, des couleurs, une lumière, le vent, le soleil, des étendues sauvages et lui.

 

Un jour complet fut consacré à la visite de la Camargue, pendant que je profitais du second jour pour découvrir les Alpilles avec comme porte d'entrée les Baux-de-Provence et surtout la visite des ses "Carrières de Lumières" dont j'avais entendu parler et que j'avais vraiment envie de découvrir.

Ceci fera, peut-être, l'objet d'un autre article.

 

Depuis toujours, quand je pensais Camargue, je pensais "chevaux" et c'est vraiment le cas. En effet, ils sont un peu partout, ils se découvrent au détour d'un chemin ou, au loin, dans des près ouverts où ils peuvent évoluer dans une semi-liberté.

Les chevaux sont d'un esthétisme rare, ils sont "racés" et ont vraiment une élégance naturelle.

 

J'ai, d'ailleurs, eu la chance d'en voir en action au travers d'une ancienne tradition : l'Abrivado. Je tiens à rassurer les fervents protecteurs des animaux, il n'y a rien de violent à cela.

Il s'agit d'un lâcher traditionnel de taureaux que les cavaliers doivent diriger vers les arènes. C'est une vraie démonstration de l'aisance des gardians pour mener les taureaux… 

 

Après ce moment emprunt de tradition, c'est vers le Salin de Giraud que nous nous rendons, non loin de Arles.

Une très grosse production de sel a lieu sur ce site. Je me retrouve face à une étendue rosée, j'apprends que cette couleur fantaisiste est due à une algue qui donne, d'ailleurs, la couleur aux flamands roses lorsqu'ils en font leur alimentation... je trouve cela assez étonnant.

 

Je suis, également, surprise, par le relief très plat, caractéristique du pays, la présence omniprésente de l'eau et les magnifiques steppes camarguaises appelées "Les Sansouires".

 

La lumière est magnifique lorsque nous prenons la direction du phare de la Gacholle (situé entre les Saintes-Maries-de-la-Mer et le Salin-de-Giraud). Je dois bien avouer que c'est à cet endroit précis que j'ai perçu toute la beauté de la Camargue. J'ai adoré ce lieu.

 

Pour s'y rendre, il vous faudra emprunter une piste comportant quelques nids de poules et dos d'âne. Adaptez votre vitesse et tout ira bien. 😉

Au bout de la piste, un parking vous permet de stationner aisément.

 

De là, deux chemins s'offrent à vous.

L'un part en direction du phare, l'autre s'en éloigne et lui fait face. Attirés par ce dernier, nous nous engageons sur un large chemin (sans aucune difficulté).

Le site est réputé pour la présence de ces oiseaux roses emblématiques du pays. Aussi, à peine commençons nous à marcher qu'un groupe de flamands roses passe au dessus de nous. 

 

D'un côté des étangs, de l'autre les steppes avec son phare et cette lumière qui perce les nuages... j'aime ce que je vois.

Je ne sais pas où conduit ce chemin mais il donne envie de le suivre...tout est paisible.

 

Si j'avais eu mon combi volkswagen rêvé, alors j'aurais dormi non loin du phare. J'aurais certainement préparé un apéritif et servi du rosé bien frais dont je me serais délectée face à ce paysage.

 

Si c'est mon coup de coeur Camarguais ?

Oui, comme le fut ce week-end dans son intégralité...un coup de coeur.

Je ne peux que remercier la personne qui a eu la gentillesse de l'organiser pour mon anniversaire.

Merci Vladimir.

Arènes aux Saintes-Maries-de-la-Mer

visiter la camargue en deux jours

L'Abrivado !

visiter la camargue en deux jours
visiter la camargue en deux jours

visiter la camargue en deux jours
visiter la camargue en deux jours

Etang de Giraud et son sel rose

visiter la camargue en deux jours
visiter la camargue en deux jours
visiter la camargue en deux jours

Les steppes camarguaises : "les sansouires"

visiter la camargue en deux jours
visiter la camargue en deux jours

Phare de la Gacholle

visiter la camargue en deux jours
visiter la camargue en deux jours
visiter la camargue en deux jours

Hôtel Cacharel

visiter la camargue en deux jours
visiter la camargue en deux jours
visiter la camargue en deux jours

quoi voir en camargue
le blog beauté de celine

N'HÉSITEZ PAS À LAISSER UN COMMENTAIRE !


Commentaires: 2
  • #2

    Hélène Chagnon (jeudi, 20 juin 2019 01:39)

    Wow! C’est magnifique! C’est un beau cadeau!

  • #1

    Pascaline (mercredi, 19 juin 2019 08:59)

    Je rêve de découvrir ce coin magnifique pas si loin de chez nous. Bises!!