le blog beauté de celine : gourmandise

apprendre à faire des macarons

Ô rage, ô desespoir !

On ne va pas se le cacher, je ne suis pas bonne à marier, il y a quinze jours j'ai eu la grippe, et force est de constater que, emmitouflée bien au chaud au fond de mon lit, je tournais comme un lion dans une cage au bout d'un jour de repos à peine...

Une fois la fièvre tombée, j'aurais pu m'occuper, faire un peu de poussière, non, changer les draps du lit rempli de microbes, non, faire tourner une machine, non, aller au moins ramasser les miettes de la tartine au Nutella que j'avais mangé la veille, non...j'ai donc laissé ces taches à quelqu'un d'autre, sacrée grippe ;-)

Donc, comme toute femme pas bonne à marier qui se respecte, je ne cuisine pas et pourtant, croyez-moi, j'aiiiiime manger, mon petit gabarit a la capacité d'ingurgiter un menu en 5 temps ( apéro/entrée/plat / fromage/dessert) sans montrer aucun signe de faiblesse.

Ce cours était réservé aux gourmands,

je me suis donc inscrite spontanément pour apprendre à faire des macarons.

Faire des macarons...je me suis tout de suite dit que j'avais placé la barre un peu haute, les macarons demandent technicité, minutie...on ne peut pas se permettre de l'à peu près avec ce genre de recette, sinon c'est raté.

 

Je me suis donc lancée dans cette aventure culinaire sans trop réfléchir.

 

C'est la première fois que je participais à un cours de cuisine et en tant que novice j'ai été très bien accueillie. Le chef vous met à l'aise et vous propose un café avant d'attaquer les hostilités.

EST-CE COMPLIQUÉ DE FAIRE DES MACARONS ?

A mon grand étonnement, je dois dire que ce n'est pas compliqué et que c'est largement réalisable pour peu que vous ayez un batteur, un four à chaleur tournante, une balance alimentaire et une poche en plastique pour faire office de siphon.

Pour réussir des macarons il faut respecter scrupuleusement les quantités données et les étapes.

Nous avons réalisé deux sortes de macarons : à la framboise pour les dames et au caramel beurre salé pour nos chers hommes.

2 TEMPS

Les macarons se réalisent en 2 temps : il y a, d'un côté, la ganache à préparer (c'est à dire ce avec quoi on fourre les macarons) et, la pâte à macarons (c'est à dire la partie un peu dure (mais moelleuse à l'intérieur)  qui entoure la ganache).

Que les macarons soient à la framboise ou au caramel beurre salé, la marche à suivre reste sensiblement la même.

et pourtant;-)

Pourtant samedi, je me suis décidée à prendre un cours de cuisine, oui un cours de cuisine, un vrai, avec : le tablier, le chef, le batteur professionnel, et tout et tout.

C'est en me rendant chez mon boulanger que je suis tombée sur cette affiche :


MACARON FRAMBOISE

1/ Ganache framboise

Pour réaliser la ganache d'une trentaine de macarons à la framboise, vous avez besoin de :

 

- 250 gr de pulpe de framboise

- 250 gr de chocolat au lait.

 

Faire bouillir la pulpe de framboise, dès que les premières bulles apparaissent, verser la pulpe dans le saladier où se trouve le chocolat, puis remuer. Le chocolat fond rapidement avec la pulpe chaude.

Si des morceaux de chocolat récalcitrant ne veulent pas fondre, remettez un petit peu sur le feu.

Une fois fondu, laissez refroidir, mettez le tout au frigo  afin que la ganache devienne "compacte"(attendez que ça ne soit plus chaud car ce n'est pas bon pour le frigo).


Pour les macarons caramel beurre salé,

c'est un peu le même principe.

Pour la ganache caramel beurre salé :

Faire fondre 280 gr de sucre dans une casserole, rajoutez au sucre fondu la crème liquide bouillante (130 gr à 35% de matière grasse), remuez et mettez-y 200 gr de beurre salé, remuez, remuez, remuez jusqu'à ce que le beurre soit fondu.

Laissez reposer la ganache puis la mettre au frigo pour qu'elle durcisse un peu. Avec le sucre, la ganache caramel beurre salé durcit plus rapidement.

Procéder, ensuite, à la pâte à macaron sur le même principe que la pâte à macaron réalisé pour les macarons framboise mais avec une pointe de colorant alimentaire marron.

Parfait pour la Saint Valentin !

2/ Pâte à macarons

Vous avez besoin :

d'un batteur pour faire monter 225 gr de blancs d'œufs  en neige (soit 8 blancs d'œufs).

Une fois que les blancs sont bien montés, versez les 300 gr de sucre, petit à petit avec une pointe de colorant alimentaire rouge, tout en continuant à battre le tout.

Une fois que l'aspect ressemble à de la chantilly versez les 320 gr de poudre d'amande et les 300 gr de sucre glace (que vous aurez préalablement tamisé, si vous le pouvez, afin que les macarons soient bien lisses).

Mélangez alors le tout avec la seule force de vos bras !

 

Munissez vous ensuite d'un siphon pour former les "couvercles" des macarons.

Une fois les couvercles réalisés, passez-les au four 9 minutes à 160°C pour les petits macarons et 13 minutes à 150°C pour les gros, puis retirez-les, laissez refroidir et placez ensuite la ganache framboise avec un autre siphon (cf vidéo plus bas).

La ganache, à peine sortie du frigo, n'est plus liquide mais a une consistance plus épaisse qui permet de "fourrer" les macarons facilement.


LE RÉSULTAT !


bonus vidéo



Bonus humour sur les macarons


Écrire commentaire

Commentaires : 0