le blog de Céline : Voyager seule

Vivre une expérience en solitaire

ON SE LANCE !

Je ne sais pas quelle mouche m'a piquée quand j'ai accepté de partir seule au Canada  pour enseigner.

Je me suis dit que les opportunités de faire des choses un peu différentes dans sa vie ne sont pas si nombreuses et que c'était l'occasion de vivre une expérience peu commune, de rencontrer des gens, de découvrir de nouveaux horizons...            

Je le fais aussi (et surtout) pour moi, pour m'obliger à sortir de ma zone de confort, pour être déstabilisée et ainsi mesurer, développer ma faculté d'adaptation et ma capacité à aller vers les autres.

Je crois que j'ai besoin de voir si je peux être forte, j'ai besoin de connaître certaines de mes limites pour en fait voir ce que je peux donner (ou pas).

C'est aussi une manière pour moi de mettre ma vie en suspens, d'appuyer sur "pause" et ainsi de voir et de vivre différemment.

allez, on fait son sac et on s'en va !

sac-herschel-lequel-choisir

En ce moment j'ai l'impression de repartir de 0, d'être une immigrée sans identité.

Vous ne connaissez personne et personne ne vous connaît ; quand depuis plusieurs années on a une vie professionnelle stable, une vie sociale bien remplie, que les gens connaissent vos qualités, vos défauts, c'est troublant... 

partir-seule-en-voyage-femme-danger

Ce n'est pas de vivre seule qui est le plus difficile (quoique rester muette certains soirs ou se lancer dans de grands monologues...c'est pas la fête du slip quand même) mais d'être loin des gens qui comptent, de l'homme qu'on aime.

C'est la complicité que l'on peut avoir avec nos proches (avec qui on se met "à nue" sans "crainte") qui me manque.


Cela fait plus de deux mois à présent que l'aventure a commencé.

Le quotidien s'installe peu à peu, comme certainement partout ailleurs, à partir du moment où l'on a un travail avec les fameuses contraintes, les incontournables horaires...    

Seul l'environnement est différent, évoluer seule dans un milieu que vous ne connaissez pas demande beaucoup d'énergie, car, dans un premier temps, vous ne pouvez vous appuyer sur personne...


Et pourtant, j'aime l'idée de m'expatrier, de partir à l'aventure, d'aller vers l'inconnu.

 

Bon dans l'absolu j'aurai aimé enseigner au fin fond d'une forêt, près d'un lac et vivre dans une cabane de trappeur mais je suis à Montréal et j'enseigne dans l'un des quartiers les plus riches de cette belle ville.

 

En attendant la suite des évènements, je profite des parcs Montréalais, l'automne a pointé le bout de son nez il y a une semaine et l'air est bien frais (on s'approche dangereusement des températures négatives, elles seront là bientôt m'a-t-on dit;))

 

Bon week-end !

ma tenue

Sac à dos Herschel (ici)

J'adore ce sac Herschel, aux allures d'autrefois, d'une très belle qualité et totalement imperméable, convient aussi bien à Monsieur qu'à Madame, PRATIQUE !


Bonnet de la même marque Herschel

En France, le modèle est un peu différent de celui porté sur les photos.


grosse-echarpe-femme-pour-l'hiver

Pantalon Springfield (ici)

Rapport qualité/prix imbattable !


Echarpe marque Hibou

Introuvable sur le net.

grosse-echarpe-femme-pour-l'hiver
grosse-echarpe-femme-pour-l'hiver

Chaussures Donald J Pliner (ici)

Découverte tout récente de cette marque,

un confort absolu pour des chaussures d'une très belle qualité !


Bracelets Drag's Room

Fabrication artisanale, coup de coeur :

à découvrir ICI


Commentaires : 1
  • #1

    Miglior christine (samedi, 03 octobre 2015 21:17)

    Hello un petit coucou des alpes maritimes la neige a fait son apparition a AUron. Bon courage pour ton aventure solo. Bisous christine